ALENCON (40)_edited.jpg

 ALENÇON, ANCIENNE CITÉ DES DUCS 

La Cité s’est développée dès le XIe siècle autour d’un château proche des bords de la Sarthe. 
Protégeant les portes sud de la Normandie face au Maine, elle a progressivement pris de l’importance grâce aux Ducs d’Alençon qui ont atteint leur apogée au XVIe siècle.

De ce passé glorieux et florissant, la ville a préservé un patrimoine unique en Normandie… 
Elle est aujourd’hui classée « Site patrimonial remarquable ».

 

 LE QUARTIER SAINT-LÉONARD 

maison quartier St Léonard_Alencon.jpg

C’est LE quartier historique incontournable de la ville ! On y retrouve les plus anciennes demeures d’Alençon.

Ce pittoresque quartier a conservé ses ruelles et ses cours secrètes pavées, ses maisons à pans de bois et en granit. 
Remarquez les blasons, au-dessus des portes de certains logis, les familles y gravaient leurs armoiries.

Martelées ou enduites, elles ont aujourd’hui disparu. Arrêtez-vous au n°11 de la rue des Granges et

au n°123 Grande rue où un ancien serrurier aurait laissé sur la façade une clef gravée dans le bois.

 LE CHÂTEAU DES DUCS 

ALENCON (42).JPG
SPM_4209.jpg

Le premier château, en bois, fut érigé par les seigneurs de Bellême au XIe siècle puis, au XIIe siècle, c’est Henri Ier Beauclerc, fils de Guillaume le Conquérant, qui y fit construire un imposant donjon carré, confortant ainsi la position stratégique de la ville. Pierre II d’Alençon va agrandir le château au XIVe siècle, faisant de lui l’un des plus vastes et importants châteaux de Normandie. Au XVIe siècle, Henri IV ordonna son démantèlement.

De cet édifice remarquable, il ne reste aujourd’hui que le pavillon d’entrée avec ses majestueuses tours crénelées,

le logis et la tour couronnée. La vue de ces impressionnants vestiges vous laisse imaginer ce que devait être autrefois le château des Ducs d’Alençon !

INSOLITE : en 1804 le château devient une prison. En 2010 elle ferme ses portes, puis en 2016 la ville acquiert

le château pour le rénover. En 2019, le parc Simone Veil, aménagé dans les cours de la prison, voit le jour.

 LA BASILIQUE 

Basilique_O Heron01.jpg

Elle se dresse fièrement au cœur de la ville depuis plus de six siècles. Cet harmonieux monument de style gothique, dont la construction débute durant la Guerre de Cent Ans, présente à ses visiteurs un superbe porche du gothique flamboyant à trois pans, véritable dentelle de pierre. C’est l’un des plus beaux de Normandie !

Admirez, à l’intérieur, sa nef, sa belle collection de vitraux et son orgue récemment restauré. 
Tendez l’oreille… tous les quarts d’heure, le carillon de l’horloge de son clocher fait entendre une petite mélodie : c’est l’air du chant chrétien « Terre entière chante ta joie au Seigneur ».

LE SAVEZ-VOUS ? Quelle est la différence entre église et basilique ?

Cathédrale, basilique, chapelle, abbatiale, prieurale, collégiale… toutes sont des églises dédiées à la célébration du culte. En revanche, la basilique est une église bien particulière : elle obtient son titre uniquement par décision du Pape parce qu’elle est construite sur le tombeau d’un Saint, en contient les reliques, et/ou parce que le lieu fait l’objet d’un pèlerinage, ce qui est le cas ici. 

 L'ANCIENNE ÉGLISE DU COLLÈGE DES JÉSUITES 

Tout près du musée des Beaux-Arts et de la Dentelle, vous ne pourrez pas manquer ce bel édifice du XVIIe siècle.

Il se caractérise par sa toiture, dite à l’impériale, surmontée d’un petit clocher et d’une jolie girouette qui tournoie au gré du vent. De magnifiques boiseries en chêne ornent la salle de lecture ; celle-ci réunit un patrimoine écrit unique en Normandie, riche de 137 manuscrits médiévaux et de 26 incunables. Mais un autre trésor y est précieusement conservé : l’édition originale, avant censure, du livre « Les fleurs du mal » de Charles Baudelaire publié en 1857

par l’Alençonnais Auguste Poulet-Malassis…

 LA MAISON D'OZÉ 

Jardin_d_Oze_a_Alencon_-_Marie-Anais_Thierry-Normandie Tourisme.jpg

©M.A. Thierry, Normandie Tourisme

Cet immense logis du XVe siècle porte le nom de son ancien propriétaire, François d’Ozé, qui ajouta en 1530 une tourelle et une aile. On raconte que le futur Roi Henri IV y aurait séjourné… Ouf, la bâtisse fut sauvée in-extremis de la démolition en 1903 lorsque la Société Historique et Archéologique de l’Orne obtint son classement comme monument historique. Aujourd’hui, c’est l’équipe de l’Office de Tourisme qui a la chance d’y être installée.

Avant de partir, prenez le temps de flâner un instant dans le joli jardin qui embellit son enceinte.

 L'HÔTEL DE GUISE / PRÉFECTURE DE L'ORNE 

C’est en 1675 qu’Élisabeth d’Orléans, petite-fille d’Henri IV et veuve du Duc de Guise et d’Alençon, 
acquiert ce somptueux hôtel particulier, dont la façade mêle avec raffinement la brique et 
la pierre. De style Louis XIII, c’est l’une des plus belles préfectures de France !

 LA HALLE AU BLÉ 

halle_au_ble.jpg

Monument unique en France par son architecture, la Halle au blé séduit par son élégance et fait 
la fierté des Alençonnais ! Ouvert au commerce des grains en 1812, cet imposant bâtiment circulaire,

coiffé d’une majestueuse verrière, était surnommé la « crinoline » par les dames de la ville.

La halle accueille aujourd’hui des expositions temporaires ou des spectacles.

 L'HÔTEL DE VILLE 

©M.A. Thierry, Normandie Tourisme

Situé sur la Place Foch, cet édifice à l’élégante façade arrondie a été érigé en 1783 sur l’emplacement d’une ancienne partie du château des Ducs. Le bâtiment central est surmonté d’un petit campanile et, à l’intérieur, l’escalier d’honneur est doté d’une très belle rampe en fer forgé.